Le projet éducatif et artistique

L’action des Musiciens Intervenants résulte d’un projet pédagogique construit en collaboration avec les professeurs des écoles. Ce projet s’appuie sur la notion de complémentarité des enseignements et des apprentissages : le Musicien Intervenant ne se substitue pas au professeur des écoles.
L’objectif est de faire vivre aux enfants des démarches artistiques et musicales innovantes, en acquérant des savoirs et savoir-faire fondamentaux, ainsi que de se forger une culture musicale et un jugement esthétique personnel.

En quelques dates…

Depuis la loi Ferry de 1882 statuant sur l’obligation d’enseigner « les éléments de la musique » à l’école primaire, les pratiques ont évolué et se sont structurées jusqu’à aboutir en 1984 à la convention entre les Ministères de la Culture et de l’Éducation Nationale qui donnait naissance au Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant (DUMI).

En 1989, avec pour objectif premier la démocratisation du milieu musical, le Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine mettait en place le « plan musiques ». Il s’agissait  d’ « offrir à tous l’égalité d’accès à une éducation artistique musicale et permettre au plus grand nombre de s’inscrire dans une pratique autonome d’amateur ». Ce plan prévoyait entre autres, au terme d’une convention entre écoles de musique et Conseil Départemental, le financement par le Conseil Départemental des postes de musiciens intervenants qui seraient créés par les écoles de musique. Christian Le Maout, fondateur de l’école de musique, signait il y a près de 30 ans la première convention, et les partenariats entre l’école de musique de La Flume et les écoles élémentaires voyaient le jour. Avec l’extension de l’école de musique à de nouvelles communes, les interventions se sont multipliées jusqu’à nécessiter 3 postes Équivalent Temps Plein. Ainsi, tous les enfants de chaque école élémentaire des communes du territoire pouvaient bénéficier d’interventions musique sur le temps scolaire.

Depuis 2010 le Conseil Départemental réduit progressivement son financement aux écoles de musique. Les élus locaux constituant le Comité Syndical de l’école de musique de la Flume ont fait le choix de maintenir ces postes afin que la démocratisation culturelle se poursuive.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×