Covid-19 : Protocole sanitaire

« Ce sera une année aussi normale que possible. Tout ne doit pas être écrasé par la réalité sanitaire ». Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Éducation Nationale.

Avant d’arriver à l’école de musique

Vérifier l’absence de symptômes liés au COVID-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires…).
Dans le cas contraire, rester chez soi et consulter rapidement un médecin. Si confirmation d’infection par le COVID-19, prévenir immédiatement l’établissement.
En cas de symptôme observé dans l’établissement ; l’élève sera isolé dans une salle dédiée, les parents seront contactés et devront venir chercher l’enfant.

À l’école de musique

La distanciation physique


À respecter chaque fois que cela est possible. On évite par exemple de s’attrouper aux entrée des établissements et lieux de cours de l’école de musique de la Flume, dans les couloirs ou dans les halls.

 

Les gestes barrières

À respecter absolument, en tout lieu, en tout temps. Les lavabos se trouvent dans les sanitaires et des distributeurs de gel hydroalcoolique sont à disposition des élèves dans chaque salle de cours. Chaque élève devra se munir d’un petit flacon personnel, afin de gérer une situation imprévue.

Le port du masque

Il est obligatoire pour tous les personnels de l’établissement, les parents ou accompagnants et tous les élèves à partir de 11 ans.
Il est obligatoire dans tous les franchissements des locaux de l’école de musique de la Flume. Chaque élève doit arriver avec un masque.

Les sanitaires

Lieux partagés : chaque usagé est prié d’y respecter les consignes d’hygiène affichées.
« À utiliser comme à la maison ».

Configuration de l’orchestre et recommandations relatives aux instruments

Cordes

Espacement entre chaises de 1 mètre.

Vents

Espacement entre chaises de 1,50 mètres
Élimination des liquides et nettoyage des instruments avec des lingettes jetables ou des chiffons (à nettoyer). Selon les données actuelles, une protection en plexiglas ne semble plus nécessaire pour les Cuivres et peut être supprimée.

Percussions

Espacement entre chaises de 1,5 mètre. Éviter de partager les instruments et accessoires.

Harpes et instruments à clavier

Espacement entre tabourets de 1,5 mètre.

Chef d’orchestre

Distance avec les musiciens d’au moins 2 mètres en répétition et 1,5 mètre en concert.

Lors du jeu, seuls les instruments à vent émettent des aérosols, de l’eau de condensation en fonction de la température extérieure et des gouttelettes peuvent se former par la salive. Ces liquides peuvent être potentiellement infectieux si le musicien est atteint de la Covid-19, quand bien même il ne présenterait pas de symptômes.

Toutes les analyses réalisées témoignent du faible débit d’air émis par les instruments à vent
D’autres résultats portant sur la propagation des gouttelettes et des aérosols par divers instruments à vent ont été publiés : les gouttelettes de salive et les aérosols s’échappant de la bouche et des instruments ont été analysés par laser et filmés avec des caméras numériques. La zone de déplacement de l’air durant le jeu était à 0,50 m dans ces expériences.
Seule la flûte traversière a montré l’existence d’une zone de ciculation de l’air l’ordre de 1 m.

Les instrumentistes à cordes sont assis parallèlement, les uns à côté des autres et les uns derrière les autres. Leurs mouvements sont limités exclusivement à leur propre emplacement. Le rythme de la respiration qui se fait généralement par le nez peut augmenter en fonction des passages à jouer. Au regard du risque d’infection, il faut noter que ces musiciens ne sont pas assis les uns en face des autres et ne se parlent pas, ou alors de façon occasionnelle, lors des répétitions. Le risque lié aux gouttelettes de salive ou aux aérosols est donc nettement plus faible que lors d’un contact social normal à l’occasion d’une conversation.

Selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (Organisation mondiale de la santé 2020) et en supposant une situation épidémiologiquement globalement stable, il n’y a pas de risque accru si la distance entre les instrumentistes à cordes est d’au moins 1 m.

Recommandations spécifiques

Pour le groupe des instrumentistes à vent qui peuvent produire des aérosols et projeter des gouttelettes, des mesures d’hygiène spécifiques doivent être mises en place pour les aspects suivants :

  • Traitement des gouttes de condensation ou de salive dans les instruments. Il faut à tout prix éviter, comme c’est le cas habituellement en situation de jeu, de laisser le liquide s’égoutter sur le sol ou le déverser, car ce liquide peut être potentiellement infectieux. Il doit être collecté dans des chiffons qui seront éliminés après la répétition ou le concert.
  • Le nettoyage des instruments (cuivres et bois) après avoir joué doit, si possible, être effectué également avec des chiffons qui seront éliminés après utilisation.
  • Si des matériaux spéciaux et réutilisables sont nécessaires pour le nettoyage, ils doivent être lavés après usage avec de l’eau à une température d’au moins 70 degrés Celsius.
  • Pour les matériaux sensibles, des températures plus basses avec un détergent désinfectant sont également suffisantes. Il faut éviter d’expulser l’eau de condensation qui stagne dans les clés en soufflant violemment pendant les pauses.

Après avoir été en contact avec le liquide lors du nettoyage de l’instrument, les mains doivent être lavées ou désinfectées. Le nettoyage des instruments est de la responsabilité des musiciens.
Après avoir joué, le sol de la zone spécifique aux vents doit être nettoyé à fond.
Afin d’éviter la contamination de l’espace de travail du voisin de pupitre, les instrumentistes doivent garder une distance de 1,50 mètres entre eux.

Selon les données actuelles, une protection en plexiglas ne semble plus nécessaire pour les Cuivres et peut être supprimée.
Après une répétition ou un concert, les pupitres et autres surfaces de travail à proximité des instrumentistes à vent doivent être nettoyés.

Pour les pupitres des Cordes

Une distance de 1 m entre les chaises est recommandée.

Pour le groupe des Percussions

Une distance de 1,5 mètre entre les chaises doit être maintenue. En outre, il faut préparer en amont de la répartition ou du concert la répartition des postes de jeu de telles sorte que les instrumentistes soient aussi stationnaires que possible.
L’échange de la baguetterie et les permutations entre instruments doivent être évités.

Pour le groupe des harpes et claviers

Une distance de 1,5 mètre entre les chaises doit être maintenue. Lors de l’utilisation des instruments durant « le service », il ne doit pas y avoir de permutation d’instrument entre les différents musiciens.
Si un changement est nécessaire, l’instrument ne doit pas être utilisé pendant 72 heures afin de s’assurer qu’il n’est plus contaminé par le virus.

Pour les pratiques vocales de type chorale

La mise en œuvre se déroulera dans les mêmes conditions sanitaires générales énoncées. Dispositif et disposition du chœur par demi-groupe et par pupitres réduits afin d’assurer une distanciation satisfaisante. Port du masque à l’appréciation de chacun.

Dernière minute

Nos établissements sont en attente de mesures d’exceptions, spécifiques à notre profession et aux enseignements artistiques.
Néanmoins, le décret n° 2020-1096 du 28 août 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 et, tout particulièrement la modification du V de l’article 45 stipule : – « Sauf pour la pratique d’activités artistiques, le port du masque est obligatoire dans les établissements autorisés à accueillir du public en application du présent article. La distanciation physique n’a pas à être observée pour la pratique des activités artistiques dont la nature même ne le permet pas ».

Sources

  • OMS
  • MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
  • ASSEMBLÉE NATIONALE

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×