La contrebasse

« Les contrebasses elles, bougonnent comme un géant, mais il n’est pas méchant. » (The Young Person’s Guide to the orchestra, Benjamin Britten)

La contrebasse, c’est quoi ?

La contrebasse est l’instrument le plus grand et le plus grave de la famille des cordes frottées, avant l’octobasse(*) (instrument rare mais qui renaît). À l’instar des autres instruments de la famille, elle se joue en frottant les cordes à l’aide d’un archet ou en les pinçant avec les doigts. Elle possède le plus souvent quatre cordes accordées en quarte (mi, la, ré et sol du grave vers l’aigu) auxquelles s’ajoute parfois une cinquième plus grave (Do). Il existe deux types d’archets de contrebasse : l’archet français et l’archet allemand.

Même si sa voix est profonde de par sa grande taille, la contrebasse possède une tessiture extrêmement large couvrant plus de quatre octaves grâce à l’utilisation des sons harmoniques.

La contrebasse est apparue au cours du 17e siècle et se retrouve alors dans de nombreux styles de musique, ce qui en fait un instrument extrêmement polyvalent, dédié tout particulièrement à la pratique collective. Musique classique, jazz, musique populaire, musique sud-américaine… partout et de tout temps la contrebasse a su trouver sa place, même en solo !

Aujourd’hui, la contrebasse peut se commencer à l’école de musique dès le plus jeune âge grâce à de petites contrebasses à peine plus grandes que des violoncelles, et des archets adaptés. L’archet enseigné à l’école de musique est l’archet français.

La contrebasse, pour faire quoi ?

Quelques œuvres du répertoire classique

  • Concerto no. 2 pour contrebasse et orchestre de Giovanni Bottesini
  • Concerto pour contrebasse et orchestre de Serge Koussevitzky
  • Suite dans un mode ancien de Hans Fryba
  • « L’éléphant » dans Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns
  • Le quintette « La Truite » de Franz Schubert
  • Le septuor de Ludwig van Beethoven
  • Sequenza de Luciano Berio
  • Symphonie no. 9 de Ludwig van Beethoven
  • Rigoletto de Giuseppe Verdi
  • Per questa bella mano pour basse, contrebasse et orchestre de Wolfgang Amadeus Mozart
  • … et tant d’autres…

Quelques grand.es contrebassistes

  • Mathieu Delamarre, le professeur.
  • Pierre Nicolas, contrebassiste de Georges Brassens
  • Charlie Mingus
  • Ray Brown
  • Esperanza Spalding
  • Hélène Labarrière
  • Dave Holland
  • Niels-Henning Orstend Pederson
  • François Rabbath
  • Renaud Garcia Fons
  • Joëlle Léandre
  • Christine Hoock
  • Avishaï Cohen
  • Giovanni Bottesini (1821 – 1889)

À voir

(*) En parlant d’octobasse…

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×