Vous êtes dans : Accueil > La Flume > Enseignement musical, artistique et culturel > Les instruments enseignés > Le hautbois

Le hautbois

© CC BY-SA 3.0 - Source wikipédia

Le hautbois est un instrument de musique à vent de la famille des bois, de perce conique et dont le son est créé par la vibration d'une anche double au passage du souffle. Son timbre peut être puissant et sonore ou doux et charmeur, clair ou plein de rondeur et de chaleur. Le joueur de cet instrument est un hautboïste.

 

Danilo, élève de la classe de Hautbois. - © Aline Padiou

 

 

          Le hautbois a pour ancêtre l’aulos des Grecs et la chalémie médiévale. Les hautbois traditionnels (bombarde, cornemuse, duduk, gaïta, hichiriki et autre zurna) et les hautbois modernes (musette, hautbois, hautbois d'amour, cor anglais et hautbois baryton, hautbois baroque, hautbois classique) forment une grande famille aux multiples facettes.
          Utilisé en solo, musique concertante, musique de chambre, orchestre symphonique ou bande de hautbois, le hautbois moderne désigne à l'orchestre l'ensemble de la famille. 

Naissance du hautbois baroque

Danse des nymphes (détail), manufacture des Gobelins, 1687.

          En France, les chalemies et les cromornes font partie de l'univers musical de la cour des rois jusqu'aux fêtes de hameau ; le hautbois du Poitou distrait les soirées du roi Louis XI, les musettes font danser les paysans.
          À partir de 1650, les familles Hotteterre et Philidor, facteurs d'instruments, compositeurs, musiciens virtuoses, membres de la Musique de la Chambre & de la Grande Écurie du Roy, vont faire évoluer l'instrument, le divisant en trois parties (corps du haut, corps du bas et pavillon). Ils sont considérés comme les créateurs du hautbois baroque.

Le hautbois moderne

Pénélope, élève de la classe de Hautbois. - © Rachel Bonneau

          Au début du XIXe siècle, la facture des instruments de la famille des bois subit une révolution fondamentale. Pour le hautbois, après quelques tâtonnements, ce sont Guillaume Triébert et ses fils Charles-Louis (professeur de hautbois au Conservatoire de Paris) et Frédéric, qui adaptent, perfectionnent et font évoluer le mécanisme, repensant également la perce. Leurs successeurs, François et Lucien Lorée, fabriquent le modèle « Conservatoire » à plateaux qui sera rapidement adopté par tous les hautboïstes.
          L’âge idéal pour commencer le hautbois se situe entre 8 et 12 ans. Les adultes peuvent également s’y consacrer avec plaisir.
          Les hautboïstes sont souvent solistes et doivent donc développer beaucoup d’assurance dans leur jeu instrumental.
          Pour les amateurs de défi, le Guinness Book a classé le hautbois parmi les deux instruments de musique les plus difficiles à jouer (l'autre étant le cor d'harmonie) !

Quelques liens

  • Haut de page