Vous êtes dans : Accueil > La Flume > Enseignement musical, artistique et culturel > Les instruments enseignés > L'accordéon diatonique

L'accordéon diatonique

Inauguration du « Piano à Bretelles » - Juin 2017 - © Murielle Bernicot

L'enseignement de l'accordéon diatonique est confié à Rachel Bonneau. Différentes formules de cours sont proposées, au plus proche des attentes de chaque élève quel que soit son âge ou son niveau.

Quelle que soit la formule de cours choisie, l'élève sera sollicité pour participer à un ou plusieurs ensembles proposés au sein de l'École et fortement encouragé à se produire en public afin de devenir un musicien amateur actif, épanoui et dynamique dans l'Animation Culturelle du Territoire. La présentation du travail auprès d'un public est une source de motivation non négligeable pour la progression technique et musicale.

 

L'apprentissage

De manière générale et sauf cas particuliers, l'enseignement est basé sur l'oralité, mais nous apprenons à écrire et à lire la "Tablature pour accordéon diatonique " (système de partition spécifique à l'accordéon diatonique).
Dès les premiers cours, l'élève coordonnera les deux mains, le temps d'acquérir certaines habitudes à la main gauche telles que les deux accompagnements de base (le deux temps et le trois temps).

Rachel Bonneau - © Carole Mercereau

L'élève constituera son propre répertoire sur un choix très large de Musiques Traditionnelles… Tous les répertoires possibles seront abordés, en accord avec les goûts de chacun, la Musique Bretonne étant inéluctable. Exemples possibles : Musique québécoise, tex-mex, cajun, irlandaise, finlandaise, suédoise, etc. Également : Chants de marins, Variété, Musette, Blues, Folk, etc.

Les formules de cours proposées 

Les pratiques collectives pouvant intégrer l'accordéon diatonique

Il est important lors de l'apprentissage d'un instrument de se confronter à d'autres musiciens, de la même discipline ou de disciplines différentes. Les Pratiques Collectives permettent cet apprentissage, et elles sont au centre du Projet Pédagogique et Artistique de l'École de Musique de la Flume .

Accordéon démonté

C'EST QUOI UN ACCORDÉON DIATONIQUE ?

L'accordéon diatonique est un instrument à anches libres. Les anches vibrent grâce à la compression de l'air dans la caisse de résonnance et produisent les sons. À l'intérieur, on peut imaginer des harmonicas.

Il est composé de 3 parties : clavier mélodique à la main droite, clavier harmonique (accompagnement) à la main gauche, et entre les deux, le soufflet.

L'accordéon diatonique est bisonore, ce qui signifie que lorsque l'on appui sur un bouton, il y a deux sons différents : l'un en poussant (fermer le soufflet), l'autre en tirant (ouvrir le soufflet).

Un bouton "magique", appelé la prise d'air et situé sur le côté du clavier main gauche permet de faire entrer et sortir l'air sans produire de son. En ne faisant que ça, on imagine que l'accordéon respire.

Le mot "diatonique" désigne une gamme de 7 notes. Effectivement, le clavier mélodique comporte 2 rangées correspondant à deux gammes diatoniques. Si la tonalité de l'instrument est Sol/Do (tonalité la plus répandue), la première rangée est en Sol et la deuxième en Do.

Le répertoire de prédilection de l'accordéon est la musique traditionnelle, c'est-à-dire la musique propre à chaque pays.

L'accordéon diatonique enseigné à l'école de musique est un instrument qui se compose pour ses claviers de 2 rangées à la Main Droite (11 + 10 boutons) et de 8 basses à la Main Gauche mais pour beaucoup, il a évolué au fil du temps et on voit de plus en plus des instruments appelés diatoniques, qui sont des chromatiques bisonores (ils se repèrent grâce à leurs 3 rangées et une Main Gauche un peu plus garnie).

Les boutons de la Main Gauche se divisent en 4 couples de basse / accord, la basse étant un son grave et l'accord 3 sons simultanés.

  • Haut de page